Dix Pour Cent : la preuve qu’on fait des choses bien en France

La fiction télé en France, ça a longtemps été Joséphine l’ange gardienNavarro et Julie Lescaut. Mais ces dernières années, poussées par l’amour du public pour les séries et quelques prises de risques des producteurs et diffuseurs, nous avons vu éclore quelques belles choses…

Les RevenantsAinsi Soient-ils… et puis Dix pour Cent ! Cette série est pour moi LA révélation, et je m’en suis rappelée au retour de la seconde saison lancée la semaine dernière sur France 2. C’est évidemment dû à la force du cast : Camille Cottin (Andréa), Thibault de Montalembert (Mathias), Grégory Montel (Gabriel) et les très très drôles Nicolas Maury (Hervé) et Laure Calamy (Noémie) qui interprètent deux assistants un peu dingues.

Pour couronner le tout, la série se repose sur des « guest stars » : les étoiles du cinéma jouent le jeu, et la prod a su séduire à la fois le public plus âgé du service public (Line Renaud, Nathalie Baye) et le plus jeune (Julien Doré, Norman). C’est rafraichissant, j’en avais marre que les français, au contraire des anglo-saxons, ne fassent jamais preuve d’auto-dérision.

Enfin, et surtout, Dix pour Cent est une série tout simplement géniale de par son écriture. Chaque épisode a une identité forte grâce aux stars du cinéma qui ont accepté de se prendre au jeu, mais s’inscrit aussi dans une intrigue plus large basée sur des personnages forts, bien développés et attachants. Prenez Gabriel, par exemple, il a l’air tellement gentil. Ou Andréa, drôle, un peu connasse mais parfois vulnérable… C’est souvent l’écriture, trop « plan plan », qui a fait défaut à la nos fictions télé. Là, c’est intelligent et drôle. Bon, et dernier ingrédient miracle : le générique, génial. On en redemande. 

Bon, je vous laisse, il est mercredi 20h50 et c’est l’heure de Dix Pour Cent.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *