Harry Styles : l’ex One Direction en nouvelle star du rock ?

Michael Jackson, John Lennon, Phil Collins, Robbie Williams. Tous faisaient partie de groupes au succès mondial et ont réussi à se faire un nom en solo. Le prochain sera-t-il Harry Styles ?

Des cinq membres de One Direction, quatre ont déjà tenté leur chance de leur côté (le cinquième ne devrait pas tarder, mais il est occupé à pouponner). Louis Tomlinson avec un titre électro sans grand originalité mais efficace (« Hold On »), Niall Horan avec de la folk sympa (« This Town »), Zayn avec son album de hip-hop. Chacun dans un style bien différent, comme à l’époque des One Direction où la différence était cultivée pour toucher un large public.

Harry Styles ne déroge pas à la règle et dévoile un univers qu’il développe savamment depuis des années au sein du groupe : le rock. Tout cela s’est concrétisé par son tout premier single, intitulé « Sign of the Times ». Et un deuxième titre, « Ever Since New York », interprété dans le mythique SNL.

A travers ce premier titre que les médias comparent à David Bowie ou Freddie Mercury, il est temps pour lui de se trouver une crédibilité artistique. Et moi, je trouve que ça fonctionne plutôt bien. Tant dans son image (sa très jolie pochette de single et son compte Instagram) que dans sa façon de parler en interview, il semble authentiquement rock’n’roll. Et le son suit, avec une mélodie ambitieuse et des paroles plus profondes que ce qu’il pouvait chanter avec One D. 

Ce que je trouve intéressant, c’est l’iconographie : tant sur le single que sur l’album, on ne voit pas le visage d’Harry. Une façon de repartir à zéro, après que toutes les adolescentes ne l’aient placardé partout dans leur chambre ? Cette nouvelle image passera aussi par un premier clip, celui de « Sign of the Times », réalisé par Woodkid (est-il utile de préciser que je trouve ce dernier génial ?). Et puis, pour couronner le tout, il va s’illustrer au cinéma dans le prochain film de Christopher Nolan, Dunkirk, sur la Seconde Guerre mondiale.

Bon, voilà, maintenant Harry, j’attends ton album en entier (c’est le 12 mai, c’est dans trop longtemps). Et un concert parisien. Bien cordialement.

En bonus : les photos de ce shooting que je trouve incroyable.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *