Sanremo 2017 : le 67ème festival s’achève sur le sacre de Francesco Gabbani

Ce samedi 11 février s’achevait la 67ème édition du festival de la chanson italienne de Sanremo. 67 ans que les Italiens sont au rendez-vous de ce véritable marathon musical et télévisuel. En effet, le concours se déroule sur 5 soirées consécutives, plus de 4 heures de live pour chacune d’entre elles, et les téléspectateurs répondent présents à chaque fois. Des audimats à faire pâlir tous les producteurs : en moyenne, plus de 10 millions pour chaque émission ! C’est dire si l’Italie reste fidèle ! Il faut dire que les plus grands chanteurs nationaux sont passés au moins une fois par ce concours qui a inspiré le Concours Eurovision de la Chanson : Eros Ramazzotti, Laura Pausini, Nek, Zucchero, Andrea Boccelli, Ricchi E Poverri… Même Lara Fabian s’y était frottée il y a deux ans (sans vraiment de succès pour être honnête).

Et nombreuses sont les stars qui souhaitent être de la partie en tant que guests. Cette année n’échappe pas à la règle et nous avons pu voir fouler la scène du théâtre Ariston Ricky Martin, Clean Bandit, Robbie Williams, Keanu Reeves, Mika, LP, Robin Schulz et Álvaro Soler, pour les internationaux, Tiziano Ferro, Giorgia et Zucchero pour les nationaux.

Le principe de ce concours est simple, son déroulement l’est un peu moins. Mais je vais quand même prendre le temps de vous l’expliquer. En fait ce sont deux concours qui se passent en même temps : celui voyant s’affronter 22 « Campioni », chanteurs reconnus, et celui pour les 8 jeunes artistes tentant de remporter le prix du « Nuove Proposte ».

Lors de la première soirée, 11 « Campioni » présentent leur chanson et à la fin du télévote, les 3 derniers se retrouvent en danger. Idem pour la deuxième soirée avec les 11 restants. Ce qui nous donne 6 chansons en danger. Le troisième soir, les 16 artistes sauvés présentent une reprise à leur sauce d’un tube italien ou étranger mais adapté en italien (le but du concours étant aussi de promouvoir la langue nationale). Pour les 6 artistes en danger, retour à l’interprétation de leur titre. 2 seront définitivement éliminés. Le quatrième soir, on retrouve donc 20 artistes qui chantent encore leur titre (je vous jure qu’à la fin de la semaine certains sont déjà des tubes quelque soit le résultat final !!). 16 iront en finale et 4 seront éliminés. Le samedi soir, soir de la grande finale, on entend une dernière fois les chansons encore en course et nous avons droit à un classement de la 20ème à la 4ème place, soit les chansons qui n’iront pas plus loin. Les 3 premiers se disputent à nouveau les faveurs du public avant le sacre final.

Pour les « Nuove Proposte », c’est un peu plus simple : 1ère soirée, 4 d’entre eux chantent leur chanson et 2 sont sélectionnés. le lendemain rebelotte avec les 4 autres. Et le dernier soir, les 4 finalistes s’affrontent pour un seul vainqueur.

Bref, ce mini-Eurovision tient vraiment en haleine pendant ces 5 jours, à condition bien sûr d’aimer la chanson italienne et ses envolées lyriques !

Il faut savoir aussi que le vainqueur de Sanremo se voit proposer la possibilité de représenter son pays à l’Eurovision, sans obligation d’accepter (l’an dernier la délégation avait été repêcher la chanteuse arrivée deuxième après le refus du groupe gagnant).

Bref cette année, c’est le chanteur Francesco Gabbani qui a remporté le festival et qui a également accepté de porter les couleurs italiennes avec la chanson « Occidentali’s Karma » ! Il faut dire qu’il a survolé tout le concours tant sa chanson, son humour et son charisme dénotaient avec les sérieux des autres interprètes. Il a soufflé un peu de fraîcheur et visiblement a su conquérir le cœur des téléspectateurs.

Ce jeune Toscan avait déjà sorti un 1er album avant de tenter (et de remporter) l’an dernier le prix 2016 du « Nuove Proposte » avec son titre « Amen », certifié platine. Il avait sorti par la suite son 2ème album, composé la bande originale d’un film et s’était lancé dans sa 1ère tournée.

Je vous propose de découvrir donc « Occidentali’s Karma », la chanson de Francesco Gabbani, gagnante du 67ème festival de Sanremo et donc représentant l’Italie en mai à Kiev au Concours Eurovision 2017. Et en attendant, votre serviteur, à l’heure qu’il est, dit « Italie 12 points » ! Namaste !

En bonus, je vous propose de découvrir les autres chansons qui m’ont accroché pendant ce marathon !

Bianca Atzei, 9ème avec « Ora esisti solo tu »

Lodovica Comello, 12ème avec « Il cielo non mi basta »

Alessio Bernabei, 15ème avec « Nel mezzo di un applauso »

Giusy Ferreri, éliminée le 4ème soir donc entre la 17ème et la 20ème place (classement en attente) avec « Fa talmente male »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *